Présentation et Règlement

Le projet pédagogique

Notre projet pédagogique se veut un référentiel, un outil de repérage pour que notre école continue à progresser vers une école de la réussite ambitieuse pour tous.

Il opte pour la capacité de l'école à éduquer chaque enfant et à l'amener à maîtriser les savoirs et les compétences de base nécessaires à son émancipation sociale.

L'enfant, centre du projet, pourra construire ses savoirs, les intégrer et les réinvestir au quotidien.

Notre école veillera à organiser une continuité pédagogique de 2 ans 1/2 à 14 ans en essayant de pratiquer une différenciation des apprentissages sur base d'une véritable évaluation formative.

 La priorité sera donnée à la mise en place du premier cycle fonctionnel 5/8. Dans chaque implantation, des moments seront réservés aux activités de cycle 5/8, des projets seront élaborés en commun entre les enfants de 3ième maternelle et ceux du degré inférieur.

Ces activités permettront d'harmoniser le passage maternel - primaire et susciteront le travail en équipe des enseignants.

 La pédagogie pratiquée partira du vécu de l'enfant, de ses besoins, de ses préoccupations en équilibrant les moments collectifs de classe, les moments de groupes et les moments d'individualisation pour permettre la transmission ou la construction des savoirs et des savoir-faire dans la perspective de l'acquisition des compétences.

 C'est en agissant sur son environnement et en interaction avec les autres que l'enfant pourra apprendre et construire des concepts de base.

 Pour y parvenir, notre école privilégiera :

-         les activités de découverte, de production et de création

-         les technologies de communication et d'information

-         les activités culturelles et sportives

-         le développement de pratiques démocratiques et de citoyenneté responsable au sein de l'école.

 

Le projet pédagogique est téléchargeable sur le site www.heron.be

Le projet éducatif

Notre projet éducatif cherche à favoriser le développement de chaque enfant dans tous les domaines.

Pour rencontrer cet objectif, voici les valeurs que nous véhiculons :

 

 La citoyenneté responsable

 Notre école, proche du citoyen, est démocratique. Elle encourage l'enfant à participer à la construction d'une société démocratique et l'amène à s'exercer à la citoyenneté responsable.

Elle est par excellence le point de rencontre où l'on partage la vie de tous les autres enfants. Notre école est tolérante, elle respecte toutes les conceptions philosophiques et idéologiques, elle s'enrichit de l'échange et de la confrontation d'idées et de convictions différentes.

 

Le respect des droits de l'enfant

 Notre école est respectueuse des droits de l'enfant, elle prend en charge le développement de sa personne dans sa totalité, elle vise à son mieux-être affectif, physique et intellectuel.

La gestion dynamique de l'école génère une qualité de vie qui privilégie l'épanouissement personnel, la confiance en soi, la socialisation, la solidarité, l'autonomie, le sens des responsabilités, la liberté, l'efficacité, la créativité, le développement corporel, la curiosité d'esprit, l'esprit critique.

Le dialogue, le débat d'idées, la collégialité suscitent la motivation nécessaire pour atteindre ces objectifs.

L'erreur ne sera pas sanction mais au contraire source de défis, d'ajustement et de dépassement de soi.

 

La maîtrise des compétences de base

 Notre école s'engage à amener les enfants qui lui sont confiés à la maîtrise des compétences de base en ayant pour chacun d'eux la meilleure ambition, ce qui les rendra aptes à suivre avec succès leur cursus scolaire et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

 

L'égalité des chances

 Notre école, ouverte à tous, refuse toute sélection sociale ou économique, elle réserve une sollicitude équitable envers tous les enfants qui lui sont confiés.

 

Le projet éducatif est téléchargeable sur le site www.heron.be

 

Le règlement des études

Le règlement des études définit un certain nombre de normes et de priorités qui doivent conduire l'élève à produire un travail scolaire de qualité. Il définit également les modalités et les procédures de l'évaluation par les enseignants ainsi que la communication de l'information relative à leurs décisions.

 

Un travail scolaire de qualité

Pour permettre aux élèves de réaliser un travail scolaire de qualité, les activités qui leur seront proposées tiendront compte de leur vécu, de leurs besoins, de leurs motivations, de leurs possibilités et de leur rythme d'apprentissage. Une alternance d'activités individuelles, collectives ou en groupe restreint favorisera l'acquisition progressive d'une méthode de travail et développera le sens des responsabilités, l'autonomie et l'esprit de coopération.

Les objectifs poursuivis par une nouvelle séquence d'apprentissage devront toujours être clairement expliqués aux élèves. Ils seront mis en relation avec les apprentissages antérieurs et rapportés aux compétences à construire. Il s'agit par là de donner du sens aux apprentissages et donc aux efforts nécessaires à leur construction et de faire comprendre aux élèves ce qui sera attendu d'eux au cours et à l'issue de la séquence.

L'acquisition d'une méthode de travail fera l'objet d'un apprentissage systématique dans chacune des branches du programme.

 

L’organisation en étapes et en cycles permet de prendre en compte les progressions individuelles et de promouvoir une pédagogie différenciée.

 

Etape 1

 

1er cycle

2 ½ ans – 3 ans

1ère maternelle

4 ans

2ème maternelle

 

2ème cycle

5 ans

3ème maternelle

6 ans

1ère primaire

7 ans

2ème primaire

 

Etape 2

 

3ème cycle

8 ans

3ème primaire

9 ans

4ème primaire

 

4ème cycle

10 ans

5ème primaire

11 ans

6ème primaire

- Avancer la scolarité d’un élève :

Pour bénéficier de cette disposition, les parents recueillent l’avis du directeur et de l’équipe pédagogique. Ils recueillent également l’avis du centre psycho médico-social. Ils font une déclaration écrite, datée et signée, par laquelle ils réclament le bénéfice de la disposition sur base des deux avis exprimés. Les avis de la direction, de l’équipe pédagogique de l’école et du centre P.M.S. sont obligatoires mais ne lient pas les parents qui prennent seuls leur décision de s'y rallier ou non.

- Retarder la scolarité d’un élève :

Le Ministre de l’enseignement fondamental peut autoriser un élève à fréquenter l'enseignement maternel au cours de la première année de la scolarité obligatoire (dans ce cas, il est tenu de fréquenter régulièrement l'école). Le Ministre peut également autoriser l’élève à fréquenter l'enseignement primaire pendant huit années (dans ce cas, il peut, au cours de la huitième année, être admis en sixième primaire quelle que soit l’année où l’élève se trouvait antérieurement) et fréquenter l’enseignement primaire pendant neuf années dans des cas spécifiques liés à une maladie de longue durée.

 
Le travail à domicile

Les travaux à domicile sont ainsi définis : activités dont la réalisation peut être demandée à l’élève  par un membre du personnel enseignant.

Cette définition englobe donc tous les travaux (devoirs, leçons, activités de recherche ou de préparation).

Dans l’enseignement maternel :

Les travaux à domicile sont interdits.

Dans l’enseignement primaire :

Au premier degré, il sera demandé à l’élève de présenter (oralement ou graphiquement) à son entourage ce qu’il a appris en classe (lire un texte, refaire des calculs, réécrire des lettres ou des mots, mémoriser, étudier…).

Aux deuxième et troisième degrés, des travaux pourront être demandés et seront limités respectivement à vingt minutes (DM) et trente minutes (DS) environ (à un rythme de travail normal).

L’enseignant a la responsabilité de former ses élèves à l’autonomie dans la gestion du travail à domicile. Il apprendra à l’élève à s’organiser, à trouver les méthodes les plus efficaces pour apprendre  ses leçons ou réviser ses contrôles. Les travaux prendront en compte le niveau de maitrise et le rythme de chaque élève.

 

L’évaluation des élèves

Des évaluations communes  auront lieu pour les élèves de 2ème et de 4ième années primaires. Les socles de compétences constituent les références à prendre en considération.

 

La certification

L’épreuve externe de certification commune (CEB) concerne :

  • tous les élèves inscrits en sixième année de l’enseignement primaire.
  • tout élève soumis à l’obligation scolaire, âgé d’au moins 11 ans au 31 décembre de l’année scolaire en cours et qui n’est pas inscrit en sixième année de l’enseignement primaire ordinaire, sur la demande de ses parents ou de la personne investie de l’autorité parentale.

La participation des élèves de 6e année de l’enseignement primaire est obligatoire.

 

La délibération

Le jury délivre obligatoirement le Certificat d’études de base à tout élève inscrit en 6e primaire qui a réussi l’épreuve externe commune.

Le jury peut accorder le Certificat d’études de base à l’élève inscrit en 6e année primaire qui n’a pas satisfait ou qui n’a pu participer en tout ou en partie à l’épreuve externe commune.

 

La communication aux parents d’une décision de refus d’octroi d’un CEB sera accompagnée de :

  • la motivation de la décision ;
  • l’information sur les modalités que l’école met en place pour organiser l’entretien au cours duquel leur seront fournies les raisons pour lesquelles le CEB n’a pu être octroyé à leur enfant ; 
  • les informations sur les modalités d’introduction d’un recours.

 

La communication de l’information

Dans l'enseignement maternel, un cahier de communication sera proposé périodiquement à la signature des parents ou de la personne responsable de l'élève.
Dans l'enseignement primaire, l'élève tiendra  à jour un journal de classe, dans lequel il inscrira, sous le contrôle des enseignants et de façon précise, les tâches qui lui sont imposées à domicile.
Cet usage du journal de classe doit faire l'objet d'un apprentissage auquel le titulaire et les maitres de cours spéciaux concourent. La clarté et l'orthographe des indications y seront particulièrement soignées.
Le journal de classe sert  de lien entre l'école et les parents ou la personne responsable de l'élève.
Durant l'année scolaire, l'information concernant la situation scolaire de l'élève sera transmise à l'élève et à ses parents en permanence, via les notes dans le journal de classe et les travaux écrits évalués et corrigés. Des travaux scolaires seront remis aux parents par l'intermédiaire des élèves avant d'être  rentrés à l'école.

 

Le bulletin scolaire

Un  bulletin est remis aux élèves primaires 4 fois par an.

Il est établi en fonction des comportements et des apprentissages de base à maitriser.

 

Principes généraux

Source : Décret Missions du 24 Juillet 1999.

Article 77

“Tout Pouvoir Organisateur, pour l’enseignement subventionné, établit, pour chaque niveau d’enseignement, le règlement des études”.

Article 78

Le règlement des études définit notamment les critères d’un travail de qualité et les devoirs à domicile.

Article 96

Les procédures d’évaluation et de délibération des conseils de classe et la communication des évaluations.

 

Le règlement des études est téléchargeable sur le site web www.heron.be .

 

 

 

Le règlement d'ordre intérieur

Principes généraux

Ce règlement d'ordre intérieur s'applique aux élèves, aux parents, aux enseignants et à toute personne se trouvant dans l'enceinte de l'établissement scolaire. L'inscription dans l'école implique l'acceptation de ce règlement.

Le règlement est d'application pour toute activité organisée dans le cadre scolaire, que ce soit à l'école, aux abords de l'école ou lors d'activités organisées à l'extérieur de l'école, y compris en dehors des heures et jours de cours.

 

Inscriptions

Toute demande d'inscription d'un élève émane des parents ou de la personne légalement responsable. Elle peut également émaner d'une personne qui assure la garde de fait du mineur, pour autant que celle-ci puisse se prévaloir d'un mandat exprès d'une des personnes susmentionnées ou d'un document administratif officiel établissant à suffisance son droit de garde.

Par l'inscription dans une implantation de l’enseignement communal héronnais, l'élève et ses parents en acceptent le projet éducatif, le projet pédagogique, le projet d'établissement, le règlement des études et le règlement d'ordre intérieur.

L'inscription est reçue toute l'année dans l'enseignement maternel et dans l’enseignement primaire.

L'inscription dans l'enseignement primaire prend effet au plus tard le 1er jour ouvrable du mois de septembre. Au-delà de cette date, les parents peuvent introduire une demande de dérogation auprès de la direction de l'école qui appliquera les prescrits légaux.

Lors de l'inscription d'un élève, la direction ou son délégué réclamera un document officiel établissant clairement l'identité, le domicile et la nationalité tant de l'élève que des parents ou de la personne légalement responsable (composition de ménage). La direction ou son délégué s’engage à préserver le caractère confidentiel des informations collectées. En conséquence, en dehors des besoins pour l’accomplissement des tâches administratives, il lui est interdit de divulguer à qui que ce soit ou d’utiliser à son profit personnel, directement ou indirectement, ces dites informations.

Toute modification des données renseignées à l’inscription fera, sans délai, l’objet d’un signalement de la part des parents auprès de la direction de l’école.

Le choix d'un cours philosophique se fait au moment de l'inscription. Il ne peut être modifié qu'entre le 1er et le 15 septembre.

Le choix d’un cours de seconde langue (anglais ou néerlandais) se fait au début de la troisième année maternelle.

 

Changements d'école

Pour quelque motif que ce soit, tout changement d'école au-delà du 15 septembre doit faire l'objet d'une demande écrite des parents adressée à la direction qui tient à leur disposition les formulaires obligatoires dans le cadre de la réglementation en vigueur.

 

a)   En P1, P3, P5

Un élève qui débute une première (P1), troisième (P3) ou cinquième (P5) année primaire peut changer d’école ou d’implantation à comptage séparé librement jusqu’au 15 septembre inclus.

Exemple : élèves inscrits au 01.09 en P1,  P3, P5 = les élèves peuvent changer librement d’école jusqu’au 15.09 dernière heure de cours.

 

b)   En P2, P4, P6

Un élève de l’enseignement primaire qui poursuit sa scolarité au sein d’un même cycle et entame une deuxième (P2), quatrième (P4) ou sixième (P6) année primaire doit rester inscrit dans l’école ou l’implantation à comptage séparé où il a débuté le cycle. Cet élève ne peut, à aucun moment, changer d’école, sans procédure de changement d’école, au terme de sa première, troisième ou cinquième année primaire.

      Exemple : un élève qui termine avec succès une P1, P3 ou P5 dans une école ou implantation ne peut être inscrit en P2, P4 ou P6 dans une autre école ou dans une autre implantation à comptage séparé.

 

c)   Année complémentaire

Un élève de l’enseignement primaire qui bénéficie d’une année complémentaire doit l’effectuer dans l’école qui l’a préconisée.  Cette année complémentaire fait toujours partie du cycle.

      Exemple :

Un élève doit effectuer une année complémentaire au terme d’une P1.  L’enfant ne peut changer d’école pour accomplir cette année complémentaire.

 

On peut résumer ces principes de la manière suivante :

 

 

Enseignement maternel

Enseignement primaire

 

 

Changement libre jusqu’au 15 septembre (dernière heure de cours)

 

 

 

OUI

Cycle

Cycle

Cycle

P1

P2

P3

P4

P5

P6

 

OUI

 

NON

 

OUI

 

NON

 

OUI

 

NON

 

 

Année complémentaire

 

 

P1

P2

P3

P4

P5

P6

 

NON

 

NON

 

NON

 

NON

 

NON

 

NON

                 

 

Horaire des cours

Horaire : de 8 h 40 à 12 h 15 et de 13 h 45 à 15 h 30.

La présence des élèves est obligatoire du début à la fin des cours, durant toute l'année scolaire et l’horaire doit être scrupuleusement respecté.

Une récréation est organisée le matin.

Cet horaire est applicable aussi bien en section maternelle que primaire. Les arrivées tardives sont justifiées au journal de classe.

Le calendrier des congés scolaires sera remis aux parents en début d’année scolaire.

L'école est ouverte de 7h30 à 16 heures ; en dehors de ces heures, les élèves doivent obligatoirement se rendre à la garderie.

 

Entrée et sortie

Sans autorisation du directeur ou de son délégué, aucun élève ne peut quitter son lieu d'activités pendant les heures de cours. Les élèves qui rentrent diner à la maison le midi doivent disposer d'une autorisation écrite des parents pour pouvoir quitter l'école. Les changements de locaux et les sorties s'effectuent en ordre selon l'organisation interne de l'école. Pendant les récréations et la pause de midi, l'élève doit rester dans les limites de l'endroit prévu à cet effet. En aucun cas, l'élève ne peut entrer ou rester dans un local sans la surveillance d’un membre du personnel de l'équipe éducative (excepté pour la remise en ordre du travail scolaire après une absence).

Les membres du personnel, les élèves ainsi que les membres des Centres P.M.S et P.S.E. œuvrant dans l'établissement ont accès aux infrastructures pendant et en dehors des heures de cours, en fonction des nécessités du service et des activités pédagogiques.

Sauf autorisation expresse du pouvoir organisateur ou de la direction, les personnes étrangères à l’implantation n'ont pas accès aux infrastructures où se donnent les cours et les différentes activités pédagogiques pendant leur déroulement.

En aucun cas les élèves ne seront confiés à des tiers sans autorisation des parents.

Un élève ne pourra quitter l'école (sauf dérogation écrite) que si le parent se trouve à la barrière.

 

Fréquentation scolaire et absences

L’élève soumis à l’obligation scolaire est tenu d’être présent du début à la fin des cours, durant toute l’année scolaire. L’élève doit suivre assidument et effectivement tous les cours et activités organisés dans l’établissement. Tout élève en retard devra présenter un motif écrit valable. Toute demande de sortie avant la fin des cours doit être justifiée par une note écrite des parents ou de la personne responsable de l’élève. Ce motif devra être présenté à la direction ou à l’enseignant qui en évaluera le bien-fondé.

Aucune absence n’est admise sauf cas de force majeure (maladie de l’élève, décès d’un parent jusqu’au quatrième degré ou autres circonstances exceptionnelles laissées à l’appréciation motivée de la direction). Pour les absences d'un à trois jours au plus, les parents doivent remettre une justification écrite au plus tard dès le retour de l’élève à l’école (par le document « justification d’absence »).

Pour les absences de quatre jours ou plus, la rentrée d’un certificat médical est obligatoire.

Le travail de l'élève (pour une remise en ordre) pourra être repris à l'école dès le premier jour d'absence et ce, en concertation avec l'institutrice.

 

Les motifs d’absencereconnus comme valables sont :

  1. l’indisposition ou la maladie de l’élève, couverte par un certificat médical ou par un motif écrit émanant des parents ou de la personne légalement responsable en cas d’absence d'un à trois jours ;
  2. le décès d’un parent ou allié de l’élève jusqu’au quatrième degré ;
  3. les cas de force majeure ou de circonstances exceptionnelles appréciés par le directeur ou son délégué ;
  4. ceux justifiés par tous les moyens légaux (convocation auprès d’une autorité publique,…).

 

Les absences doivent être communiquées par la voie la plus rapide à l’école surtout si l’élève souffre d’une maladie contagieuse.

Le motif "raison familiale" ne pourra suffire comme justificatif d'absence.

A ce sujet, il est inacceptable d’assimiler à une circonstance exceptionnelle liée à des problèmes familiaux le fait de prendre des vacances pendant la période scolaire.

En ce qui concerne les certificats médicaux, ils ne sont recevables que lorsqu’ils établissent le fait d’une indisposition ou d’une maladie de l’élève. Une attestation médicale autorisant une absence pour raisons familiales, religieuses ou pédagogiques ou encore indiquant que tel parent a affirmé que son enfant avait été malade à telle date est un document inapproprié pour justifier l'absence.

Dès que l’élève compte 9 demi-journées d’absence injustifiée, la direction de l’école le signale au Service du Contrôle de l’Obligation Scolaire (DGEO), afin de permettre à l’administration d’opérer un suivi de l’élève dans les plus brefs délais.

 

Education physique

Les cours d’éducation physique et de natation sont des cours obligatoires. C’est pourquoi les demandes de dispense devront être motivées par  écrit dans le journal de classe et limitées dans le temps. Un certificat médical sera obligatoire pour les dispenses de plusieurs semaines.

Le professeur d’éducation physique indiquera aux élèves l’équipement nécessaire pour les cours de sports et de natation. L'élève devra disposer de son équipement pour chaque cours.

Les déplacements (aller et retour) des élèves sont à charge de l'école.

 

Activités scolaires

Les classes de dépaysement et de découverte en Belgique ou à l'étranger et les activités extérieures à l'école organisées dans le cadre des programmes d'études peuvent être organisées tout au long de l’année. Ces activités visant à la formation sont obligatoires au même titre que les cours. La mise en place de mécanismes de mutualisation, de solidarité ou d’économies peut être développée pour permettre la participation de tous les élèves.

 

Comportement

Les élèves sont soumis à l'autorité de la direction et des membres du personnel, dans l'enceinte de l'établissement scolaire, aux abords immédiats de celui-ci et en dehors de l'établissement lors des activités extérieures organisées par l'établissement.

Les parents ne pourront intervenir dans les conflits entre enfants qui pourraient survenir au sein de l'établissement. Seuls les enseignants ou la personne investie de la surveillance sont habilités à régler ces conflits.

La discipline vise à organiser de manière harmonieuse la vie dans la classe et dans l’école. L’éducateur fonde son autorité sur la confiance, en aucun cas sur l’humiliation ou l’ironie. Si une sanction est appliquée (voir chapitre suivant), elle le sera en rapport direct avec la faute commise.

En toutes circonstances, chacun aura une tenue, une attitude et un langage respectueux et sera ponctuel. Chacun veillera à respecter le matériel, les locaux et les abords de l'établissement scolaire et à se conformer aux règlements spécifiques de tous les endroits fréquentés dans le cadre scolaire ou parascolaire élaborés par l'école (ex : piscine, bibliothèque, …). L'usage du téléphone portable est interdit pendant les périodes de cours et d'activités scolaires. A l'exception des boucles d'oreilles, les piercings sont interdits.

Toute forme de violence sera sanctionnée. Chacun s'interdira d’avoir recours à la violence : ni celle des coups, ni celle des mots (jeux, gestes déplacés,…).

Il est interdit de fumer dans l'enceinte scolaire. L'usage de substances illicites y est également interdit.

Seuls les objets à caractère scolaire sont autorisés au sein de l'école (sauf pour un exposé, une élocution, une activité, etc.). Exemples d'objets non autorisés : canifs, briquets, allumettes, PSP ou autres jeux électroniques, walkman, MP3, …

Les ballons en cuir sont interdits sur la cour de récréation.

Les objets de valeur (bijoux, …) sont vivement déconseillés et ne feront jamais l'objet d'un remboursement en cas de perte ou de vol.

Par mesure de sécurité et d’hygiène, il est interdit d'introduire des animaux dans l'enceinte de l'école (sauf dérogation de la direction).

 

Sanctions applicables aux élèves

Dans le respect des dispositions du présent règlement, les élèves sont susceptibles de se voir appliquer une sanction disciplinaire notamment pour tout acte ou comportement répréhensibles commis non seulement dans l'enceinte de l'établissement scolaire mais aussi hors de l'établissement si les faits reprochés ont une incidence directe sur la bonne marche de l'établissement.

Toute sanction disciplinaire est proportionnée à la gravité des faits. Elle ne pourra être prise en compte dans l’évaluation des compétences.

 

Les sanctions (art 94 du décret du 24/07/1997) :

  • Le rappel à l'ordre par une note au journal de classe à faire signer pour le lendemain par les parents (assortie ou non d'une suppression de récréation ou d'une punition écrite);
  • La retenue à l'établissement (premier mercredi du mois de 13 h à 15 h 30) sous la surveillance d'un membre du personnel : directement pour tout fait jugé suffisant par la direction ou après que l'élève ait reçu cinq notes de comportement au journal de classe de la part d'un enseignant ou de la direction. La non présence de l'élève à une retenue fera l'objet d'une exclusion provisoire ;
  • L'exclusion provisoire de l'établissement ou d'un cours (après notification aux parents). Une telle exclusion ne peut, sauf dérogation, excéder 12 demi-journées dans le courant d'une même année scolaire ;
  • L'écartement provisoire : si la gravité des faits le justifie, le pouvoir organisateur ou son délégué peut écarter provisoirement l'élève de l'établissement pendant la durée de la procédure d'exclusion définitive. L'écartement provisoire ne peut dépasser 10 jours d'ouverture d'école ;
  • L'exclusion définitive.

 

Exclusion définitive

§1er. Faits graves de violence pouvant justifier l'exclusion

Un élève régulièrement inscrit peut être exclu définitivement si les faits dont il s'est rendu coupable portent atteinte à l'intégrité physique, psychologique ou morale d'un membre du personnel ou d'un élève, compromettent l'organisation et la bonne marche de l'établissement ou lui font subir un préjudice matériel ou moral grave.

Sont notamment considérés comme faits portant atteinte à l'intégrité physique, psychologique ou morale d'un membre du personnel ou d'un élève ou compromettant l'organisation ou la bonne marche d'un établissement scolaire et pouvant justifier l'exclusion définitive (art 77 bis du décret du 24/07/1997) :

 

  1. tout coup et blessure portés sciemment par un élève à un autre élève ou à un membre du personnel, dans l'enceinte de l'établissement ou hors de celle-ci, ayant entrainé une incapacité même limitée dans le temps de travail ou de suivre les cours;
  2. tout coup et blessure portés sciemment par un élève à un délégué du pouvoir organisateur, à un membre des services d'inspection ou de vérification, à un délégué de la Communauté française, dans l'enceinte de l'établissement ou hors de celle-ci, ayant entrainé une incapacité de travail même limitée dans le temps;
  3. tout coup et blessure porté sciemment par un élève à une personne autorisée à pénétrer au sein de l'établissement lorsqu'ils sont portés dans l'enceinte de l'établissement, ayant entrainé une incapacité de travail même limitée dans le temps;
  4. l'introduction ou la détention par un élève au sein de l'établissement scolaire ou dans le voisinage immédiat de cet établissement de quelque arme que ce soit;
  5. toute manipulation hors de son usage didactique d'un instrument utilisé dans le cadre de certains cours ou activités pédagogiques lorsque cet instrument peut causer des blessures;
  6. l'introduction ou la détention, sans raison légitime, par un élève au sein de l'établissement scolaire ou dans le voisinage immédiat de celui-ci de tout instrument, outil, objet tranchant, contondant ou blessant;
  7. l'introduction ou la détention par un élève au sein de l'établissement ou dans le voisinage immédiat de cet établissement de substances inflammables sauf dans les cas où celles-ci sont nécessaires aux activités pédagogiques et utilisées exclusivement dans le cadre de celles-ci;
  8. l'introduction ou la détention par un élève au sein de l'établissement ou dans le voisinage immédiat de celui-ci de substances visées à l'article 1er de la loi du 24 février 1921 concernant le trafic des substances vénéneuses, soporifiques, stupéfiantes, désinfectantes ou antiseptiques, en violation des règles fixées pour l'usage, le commerce et le stockage de ces substances;
  9. le fait d'extorquer, à l'aide de violences ou de menaces, des fonds, valeurs, objets, promesses d'un autre élève ou d'un membre du personnel dans l'enceinte de l'établissement ou hors de celle-ci;
  10. le fait d'exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel une pression psychologique insupportable, par insultes, injures, calomnies ou diffamation.
  11.  Le vol

Chacun de ces actes sera signalé au centre P.M.S. de l’établissement dans les délais appropriés,

 

§2. Modalités d'exclusion

Préalablement à toute exclusion définitive, l'élève et ses parents ou la personne investie de l'autorité parentale sont invités, par lettre recommandée avec accusé de réception, par le directeur qui leur expose les faits et les entend. Cette audition a lieu au plus tôt le 4ème jour ouvrable qui suit la notification. Le procès-verbal de l'audition est signé par les parents ou la personne investie de l'autorité parentale de l'élève mineur. Le refus de signature du procès-verbal est constaté par un membre du personnel et n'empêche pas la poursuite de la procédure. Le cas échéant, un procès-verbal de carence est établi et la procédure se poursuit.

Si la gravité des faits le justifie, la direction peut écarter provisoirement l'élève de l'établissement pendant la durée de la procédure d'exclusion définitive. L'écartement provisoire ne peut dépasser 10 jours d'ouverture d'école.

L'exclusion définitive est prononcée par le pouvoir organisateur ou son délégué après qu'il a pris l'avis du conseil de classe ou du corps enseignant dans l'enseignement primaire.

Le pouvoir organisateur ou son délégué transmet à l'administration copie de la décision d'exclusion définitive dans les 10 jours ouvrables qui suivent la date d'exclusion.

L'exclusion définitive, dument motivée, est signifiée par lettre recommandée avec accusé de réception aux parents ou à la personne investie de l'autorité parentale.

Les parents ou la personne investie de l'autorité parentale disposent d'un droit de recours. L'existence de ce droit et ses modalités doivent figurer dans la lettre recommandée.

Le recours est introduit par lettre recommandée dans les 10 jours ouvrables qui suivent la notification de l'exclusion définitive.

L'introduction du recours n'est pas suspensive de la décision d'exclusion.

L'autorité compétente statue sur le recours au plus tard le 15ème jour d'ouverture d'école qui suit la réception du recours. Lorsque le recours est reçu pour les vacances d'été, l'autorité compétente statue pour le 20 aout. Dans tous les cas, la notification est donnée dans les 3 jours ouvrables qui suivent la décision.

 

Médicaments

Le personnel enseignant ne dispose d'aucune compétence particulière en matière de médication. La procédure suivante est réservée au cas où la prise de médicaments pendant les heures d'école est indispensable ; il doit s'agir de cas exceptionnels.

 

Si l’élève n'est manifestement pas apte à suivre le cours, il ne doit pas être conduit à l'école. S'il convenait, de manière impérative, qu'il prenne des médicaments pendant qu'il est à l'école, la procédure qui suit doit être obligatoirement respectée :

  • Doit être remis au titulaire de classe un certificat médical qui indique clairement l'obligation de prendre un médicament pendant les heures de cours, la description de celui-ci et sa posologie;
  • Un écrit émanant de la personne exerçant l'autorité parentale sur l'élève doit être remis au titulaire pour demander explicitement la collaboration de l'école à l'occasion de la dispensation du médicament ;
  • Le médicament doit être remis au titulaire.

 

Si l'état de santé de l'élève parait poser problème, la direction de l'école ou le titulaire de classe avertira, par téléphone, la personne qui exerce l'autorité parentale pour que l’élève soit repris. Si le nécessaire n'est pas fait, la direction prendra toutes les mesures que la situation appelle afin que l'élève puisse, selon le cas, être hospitalisé, conduit chez la personne désignée par ceux qui exercent l'autorité parentale ou être accueilli de la manière qui convient.

L'école peut refuser d'accueillir un élève lorsqu'il apparait que son état de santé le justifie.

 

Communication : journal de classe et cahier de communication

Au niveau primaire, les élèves tiennent un journal de classe sous la conduite et le contrôle des titulaires. L'usage pédagogique de celui-ci est défini par le règlement des études. Le journal de classe tient aussi lieu de moyen de correspondance entre l'établissement scolaire et les parents de l'élève. Les communications concernant les absences, les retards, les congés peuvent y être inscrits. Le journal de classe doit être tenu avec soin et signé par les parents de l'élève.

 

Tutelle sanitaire

Le service PSE provincial de Huy se charge d’assurer la tutelle sanitaire (visite médicale,…).

Les parents se doivent de déclarer à la direction de l'école les maladies contagieuses suivantes : rougeole, rubéole, oreillons, scarlatine, coqueluche, tuberculose, méningite, varicelle, hépatite, poliomyélite, diphtérie, salmonellose, gale, teignes, impétigo, herpès, verrues plantaires, pédiculose (poux), molluscum contagiosum ou toute autre maladie contagieuse. Le centre de santé est seul habilité à prendre une décision en la matière : évincer un élève (sauf pour la pédiculose, la direction a délégation du PSE), faire fermer l'école, alerter l'inspection d'hygiène, …

 

C.P.M.S.

Le Centre P.M.S. provincial de Waremme suit les élèves tout au long de leur scolarité, en collaboration avec la famille et les enseignants. Des tests sont réalisés par des psychopédagogues du centre pour évaluer, donner des avis et des conseils sur le parcours scolaire de l'élève. Ils peuvent faire l'objet d'une demande spécifique des parents ou de l'enseignant au vu d'un problème particulier.

 

Diffusion de documents

Aucune activité à but lucratif n'est autorisée au sein de l'école. Toute publicité commerciale ou propagande politique est interdite dans les écoles.

Toute diffusion d’informations doit recevoir au préalable l’approbation du PO ou de la direction.

 

Neutralité

Le décret « neutralité » du 17 décembre 2003 est d’application dans nos implantations scolaires.

Les enseignants éduquent les élèves qui leur sont confiés au respect des libertés et des droits fondamentaux tels que définis par la Constitution, la Déclaration universelle des droits de l'homme et les Conventions internationales relatives aux droits de l'homme et de l'enfant qui s'imposent à la Communauté. Les faits sont exposés et commentés, que ce soit oralement ou par écrit, avec la plus grande objectivité possible.

La diversité des idées est acceptée, l'esprit de tolérance est développé et chacun est préparé à son rôle de citoyen responsable dans une société pluraliste.

L’enseignement se fait  en respectant la liberté de conscience des élèves.

 

Tous les cas qui n’apparaitraient pas expressément dans le présent règlement seront examinés par l’équipe pédagogique et/ou par le pouvoir organisateur.

 

Le règlement d’ordre intérieur est téléchargeable sur le site www.heron.be

Le projet d'établissement

Préambules

Ce document a été élaboré par les enseignants de l’école et approuvé par le Conseil de Participation.

 Ce projet représente le contrat liant les familles et l‘école. En inscrivant leur(s) enfant(s) dans l’établissement, les parents en acceptent les choix pédagogiques et actions concrètes tels que définis dans son projet d’établissement.

 

Fonctionnement de l'établissements

A. Horaire.

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

8h40-12h15

8h40-12h15

8h40-12h15

8h40-12h15

8h40-12h15

13h45-15h30

13h45-15h30

 

13h45-15h30

13h45-15h3

 

 

B. Obligations scolaires

Tout enfant âgé de 6 ans est tenu de se rendre à l’école quotidiennement.

Toute absence d’un jour doit être justifiée par un mot écrit des parents.

Toute absence excédant 3 jours doit être accompagnée dès le 4ième  jour d’un certificat médical.

 

C. Utilisation de l’image

Lors de certaines activités, les élèves pourraient être filmés ou photographiés.

Les parents qui s’opposent à l’éventuelle utilisation ou diffusion de ces supports sont priés de le signaler par écrit à la direction.

 

Objectifs prioritaires

 

  •  Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves.
  •  Amener tous les enfants à s’approprier des savoirs et à acquérir les compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.
  • Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte sur les autres cultures.
  •  Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale.
  •  Assurer une continuité des apprentissages dans les différentes matières.

 

Nos spécificités

 Implantation de Couthuin – Surlemez

L'implantation accueille les élèves dans un cadre verdoyant exceptionnel : vaste espace vert ombragé, terrain de football, modules de jeux pour petits et grands.

Sur la cour, un terrain de basket et un circuit de sécurité routière viennent s'ajouter.

Une nouvelle classe maternelle et un local polyvalent ont été inaugurés en 2009 pour contribuer au bien-être des enfants.

La sieste est organisée pour les plus petits.

Le personnel éducatif qui vous accueille dans la convivialité, est disponible et à l'écoute au quotidien.

Pour le plaisir et le confort des élèves, l'implantation est équipée d'un local vidéo, de matériel de psychomotricité, de couchettes pour les petits, d'ordinateurs et de petits vélos pour la sécurité routière.

Des classes de neige sont organisées une année sur deux au degré supérieur.

Des moments de détente viennent agrémenter les trimestres : cougnous à Noël, crêpes et jeux au carnaval, chasse aux œufs et petit déjeuner à Pâques, préparation de la fancy-fair.

 

Pédagogie de l'établissement

5.1 Nos méthodes au quotidien

5.1.1. Compétences disciplinaires et transversales

Notre projet d'établissement se veut un référentiel, un outil de repérage pour que notre école continue à progresser vers une école de la réussite ambitieuse pour tous.

Il opte pour la capacité de l'école à éduquer chaque enfant et à l'amener à maitriser les savoirs et les compétences de base nécessaires à son émancipation sociale.

L'enfant, centre du projet, pourra construire ses savoirs, les intégrer et les réinvestir au quotidien.

Notre école veillera à organiser une continuité pédagogique de 2ans ½ à 12 ans en essayant de pratiquer une différenciation des apprentissages sur base d'une véritable évaluation formative.

Pour y arriver, des situations mobilisatrices sont mises en place ainsi que des travaux de groupes, des ateliers, du tutorat, des contrats, des fichiers.

 

 5.1.2. Découverte, production, création

 Pour que l'enfant s'ouvre au monde extérieur, l'école proposera diverses découvertes débouchant sur des créations personnelles.

Les élèves seront impliqués dans la préparation de fêtes, spectacles sur un thème défini.

En fonction des projets, l’enfant pourra aborder différentes formes de productions et de créations comme :

  • Le théâtre
  • La poésie
  • L’art (bricolages, techniques artistiques…)
  • L’écriture (textes, panneaux, affiches, correspondance, règlements de classes, création d’un journal …)
  • Les travaux de présentation (exposés)

 

 5.1.3. Articulation pratique/théorie

 L'enfant construira ses savoirs et savoir-faire par le biais de situations mobilisatrices, d'observations, de manipulations, de jeux, d'expérimentations, de représentations. L'enfant pourra ainsi faire aisément une transition du concret à l'abstrait pour enfin synthétiser ses acquis.

 

5.1.4. Equilibre travail individuel et collectif

 En maternelle, thèmes ou projets seront le point de départ des activités pédagogiques.

Ces thèmes ou projets découleront de l'apport des enfants ou suivant les évènements du calendrier.

La plupart du temps, après une manipulation collective, différents ateliers sont proposés aux enfants.

En primaire, un effort particulier sera de mise afin de commencer les leçons par des situations mobilisatrices.

Il y aura une alternance entre moments collectifs, individuels, de recherche, de découverte, d'application, de différenciation, de remédiation.

 

5.1.5. Les évaluations

En maternelle, des tests sont effectués par le P.M.S. (à la demande des parents ou des

enseignants) afin de diagnostiquer des problèmes éventuels et de proposer des solutions.

En primaire, des évaluations régulières permettent de vérifier les acquisitions (connaissances et compétences) et les résultats seront transmis aux parents via les quatre bulletins annuels.

Des évaluations communes sont organisées en 2ième  et en 4ième  primaires.

Des évaluations externes non certificatives sont organisées en 2ième et en 5ième primaires.

Une évaluation certificative visant à l'obtention du C.E.B. est organisée en fin de 6ième primaire.

Les cours spéciaux font également l'objet d'une évaluation.

Le comportement de chacun est régulièrement évalué et sanctionné suivant la gravité (voir règlement d'ordre intérieur).

 

5.1.6. Eveil aux professions

Certaines activités demandent ou permettent une rencontre avec des personnes "ressource"

(conteuse, fermier, boulanger, …).

Une animation du P.M.S. éclaire les élèves sur les orientations scolaires possibles après le

primaire.

 

5.1.7. Accès aux médias

L'école inclut dans ses moyens pédagogiques l'utilisation des médias.

Les  enfants ont l’occasion d’accéder aux médias :

  • Bibliothèque de classes et/ou bibliothèque de cycle, bibliothèque d’école, bibliobus.
  • Utilisation de journaux (ex : presse quotidienne) et revues.
  • TV, DVD, cassette, CD.
  • Ordinateurs et internet.
  • Publicités, affiches, livrets d’informations.

 

5.1.8. Activités culturelles et sportives

L'école propose aux élèves des activités pédagogiques, sportives, culturelles et ludiques telles que :   

  • Journée sportive.
  • Classes de dépaysement.
  • Sorties scolaires culturelles et pédagogiques.
  • Psychomotricité et natation.
  • Bibliobus.
  • Partenariat avec la bibliothèque communale.
  • Opération "Je lis dans ma commune".
  • Randonnée vélo.

 

5.1.9. Citoyenneté

Afin de préparer nos élèves à devenir des citoyens responsables autonomes, nous mettons en place :

  • Chartes et règles de vie.
  • Respect et discipline.
  • Respect de l'environnement et tri des déchets.
  • Conseil Communal Junior et Conseil de classe.
  • Visite des "Territoires de la Mémoire".
  • Benjamins secouristes.
  • Fête des grands-parents.
  • Parrainage entre enfants.
  • Monitorat.
  • Rencontre avec des personnes moins valides.
  • Alimentation équilibrée.
  • Hygiène corporelle.
  • Approche des différentes philosophies de la vie.
  • Choix philosophiques.

 

 5.1.10. Ouverture sur le quartier

Pour permettre aux enfants de découvrir leur quartier de différentes façons, nous les invitons à participer à :

  • Journée sportive.
  • Promenade et plan du quartier.
  • Sécurité routière aux abords de l'école.
  • Brocante et festivités au village.
  • Rencontres avec des personnes "ressource".
  • Partenariat avec les ainés.
  • Journée de la mobilité.
  • Distribution de livrets de l'école dans le village.

 

5.1.11. Communication

Pour une bonne communication entre tous, l'école a établi différentes démarches :

  • Cahier de communication en maternelle, journal de classe en primaire.
  • Réunions de parents et rencontres avec ceux-ci à leur demande.
  • Disponibilité au quotidien et ouverture au dialogue.
  • Site internet de l'école via le Comité scolaire.
  • Journée portes ouvertes.
  • Festivités d'école.
  • Livrets de la vie de l'école.
  • Livret publicitaire de l'école.
  • Permanences des enseignants et de la direction durant les congés.

 

 Tous les exemples cités précédemment le sont à titre indicatif et sont susceptibles d’être modifiés en fonction des classes, des situations ou des projets de l’année. Les élèves auront l’occasion d’explorer ces activités et apports au cours de leur cursus scolaire.

 

5.2 Nos actions concrètes

5.2.1. Sujet

La continuité des apprentissages.

 

5.2.2. But

Assurer la continuité pédagogique de la 1ère maternelle à la 6ième primaire.

 

5.2.3 Construction

Cette continuité sera dans un premier temps assurée dans certaines branches en particulier pour s'étendre à l'ensemble des matières.

Dans le domaine des mathématiques, une continuité sera assurée en ce qui concerne :

  • Les solides et figures.
  • Les grandeurs.
  • Le calcul mental.

 

Dans le domaine du français, une continuité sera assurée en ce qui concerne :

  • Le code : lettres et Alphas.
  • Les techniques de lecture :         
    • reconnaissance des mots avec ou sans référentiel.
    • décomposition syllabique.
    • émission d'hypothèses.
    • compréhension explicite et implicite.

 

  • Les outils au service de la langue :       
    • grammaire.
    • orthographe.
    • conjugaison.

5.3 Année complémentaire

Dans le cas éventuel de la nécessité d’accomplir une année complémentaire, la spécificité du cas de l’enfant sera analysée par l’ensemble de l’équipe éducative et des solutions adéquates et spécifiques seront mises en place (différenciation, remédiation, possibilité de suivre certaines matières dans une autre année,…)

 

5.4 Intégration des enfants provenant de l’enseignement spécialisé

Elle sera favorisée par un encadrement accru du reste des élèves afin d’accepter la notion de différence, la différenciation sera pratiquée pour pallier aux manquements spécifiques éventuels. En fonction des possibilités, une adaptation des horaires au rythme de travail de l’enfant pourrait être envisagée,…

 

5.5 Formation des enseignants                                       

 5.5.1. Les formations sur base volontaire

Les enseignants s’inscrivent librement aux modules de formation continuée proposés par le CECP ou autres formations reconnues par la Communauté Française, à raison de 5 journées maximum.

Afin de présenter un compte-rendu le plus fidèle possible à l’équipe éducative, deux enseignants de cycles différents peuvent s’inscrire à une même formation.

Un tableau récapitulatif de l’ensemble des modules suivis par chaque membre de l’équipe est dressé par la direction en début d’année scolaire afin que celle-ci puisse se rendre compte de l’absence d’un ou de plusieurs titulaires, parfois au même moment.

L’enseignant est tenu de fournir à la direction une copie de la confirmation ou de l’annulation de son inscription au module.

Le remplacement du titulaire parti en formation est assuré de manière interne (collègues, maitres spéciaux) ou externe (remplacement).

Le titulaire parti en formation veillera à son remplacement pour les rangs, les surveillances …

L’enseignant parti en formation un jour où une réunion de concertation est organisée par la direction est tenu de s’y présenter si l’horaire le permet ; à défaut, de se tenir au courant des informations données lors de celle-ci.

 

Ces formations ont pour objectif de permettre à chacun d’évoluer dans sa pratique  professionnelle selon l’intérêt de chacun mais aussi et surtout en cohérence avec les choix de l’équipe dans le cadre du projet d’établissement.

 

5.5.2. Les formations obligatoires

Le Pouvoir Organisateur se charge d’organiser 1 journée de formation au niveau MESO  en déléguant l’organisation de celle-ci au CECP.

La direction de l’école se charge d’organiser 1 journée de formation au niveau MICRO.

La troisième journée sera dispensée par l'Inspection.

 

 

Généralités

 Ce projet d’établissement est élaboré en fonction de :

- Décret définissant les Missions prioritaires de l’Enseignement fondamental.

- Décret « Ecole de la réussite ».

- Mise en place d’une organisation en cycles. 

- La circulaire du 10/08/1998.

- Assurer la continuité des apprentissages de la première à la sixième primaire.

- Respecter les rythmes individuels par la différenciation des apprentissages.

- Rendre collective la prise en charge  du cycle par un fonctionnement en équipe et par la concertation

- Distinguer évaluation sommative et formative.

- Projet éducatif et pédagogique du pouvoir organisateur.

- Décret 11/07/2002.

- Organisation des formations en cours de carrière.

 

Construit par :  Les Enseignants, la Direction et la Commission Paritaire Locale                                                                                           

Approuvé par : Le Conseil de Participation, le Collège des Bourgmestre et Echevins

Accepté par: Les parents

×